Le Banquet des Généraux

Welcome to our discussion forum!

You are not logged in.

#1 2020-10-04 08:56:53

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 1477

Banquet de septembre 2020

Quelqu'un avait-il pris des photos lors de la session du 27 septembre?


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#2 2020-10-05 10:13:50

Col. Rosenberger
Praelatus
Registered: 2008-10-27
Posts: 1342

Re: Banquet de septembre 2020

Oui, moi.
Je vais les mettre asap


There's only one truth about war : people die.

-Gen. Sheridan

Offline

 

#3 2020-10-05 11:07:31

Col. Rosenberger
Praelatus
Registered: 2008-10-27
Posts: 1342

Re: Banquet de septembre 2020

Lors du banquet de septembre, nous étions 9 participants répartis en 3 tablées.

Corto, Nico et Pascal se sont escrimés sur FITNA. Le jeu recréant les affrontements récents au Proche Orient a apparemment plu.

https://i.ibb.co/ChZhjqQ/20200927-111726.jpg
https://i.ibb.co/dQtsht2/20200927-113631.jpg

Pendant ce temps, Laurent et XM se la jouaient docteur Folamour sur Twilight Struggle qu'on ne présente plus, hein.

https://i.ibb.co/XFxPBcP/20200927-111721.jpg

https://i.ibb.co/wh9gBD1/20200927-163938.jpg

A la dernière table, Laurentf40, Patrick, Pascal et moi-même assistions à la Chute de Stilicho (Imperium Romanum III), chute pas si tragique que ça vu que les derniers romains se sont caractérises par des massacres de barbares à tour de bras...

https://i.ibb.co/9Wy0k02/20200927-111733.jpg

https://i.ibb.co/82HB0YH/20200927-113642.jpg


There's only one truth about war : people die.

-Gen. Sheridan

Offline

 

#4 2020-10-05 17:32:12

XM
Praetorianus
Registered: 2010-06-14
Posts: 321

Re: Banquet de septembre 2020

Col. Rosenberger wrote:

chute pas si tragique que ça vu que les derniers romains se sont caractérises par des massacres de barbares à tour de bras...

Ah tiens.
De mémoire, les scenarii [25-41], sujets à la réforme de la légion, me semblaient fort difficiles pour les Romains.

Last edited by XM (2020-10-05 17:33:48)

Offline

 

#5 2020-10-05 18:30:03

Col. Rosenberger
Praelatus
Registered: 2008-10-27
Posts: 1342

Re: Banquet de septembre 2020

Le jeu des barbares d'un coté et des wisigoths de l'autre n'a certes pas été optimal.

Les francs et les vandales se sont fait tailler en pièces par Stilicho à la frontière de l'empire à chacune de leurs tentatives d'assaut. Quant au wisigoth, il a perdu Alaric imprudemment enfoncé dans l'empire à la tête de sa seule cavalerie et le même tour une bonne partie de son armée qui assiégeait Actium suite à un débarquement soudain des légions.

L'un des enseignements du scénario est que les joueurs barbares doivent faire preuve d'une certaine subtilité pour l'emporter. L'approche "je fonce dans le tas" ne fonctionne pas...

En ce qui concerne les Francs et les Vandales (les gros peuples du joueur barbare), ils ne peuvent espérer l'emporter en bataille rangée face aux légions dirigées par Stilicho (chef d'exception, supériorité en archers et en cavalerie et troupes plus entrainées) ni prendre d'assaut une ville si elle est défendue par des troupes romaines (manque de technique de siège des barbares). Le joueur barbare doit donc à mon sens éviter le combat, foncer en profondeur en Gaule, vers le sud avec les légions aux trousses, prendre d'assaut les villes non défendues et espérer que le front s'étende tellement que Rome ne puisse être partout à la fois... Mais surtout éviter les confrontations directes. Patrick a essayé la technique frontale. Ca n'a pas marché.

Quant au joueur wisigoth, outre une grossière erreur qui lui a coûté son chef (l'atout principal de son camp), il a appris que la marine de l'empire d'Orient assurait aux légions une très grande mobilité et qu'il leur était facile de venir en aide aux cités assiégées. Là aussi, la bataille rangée est une affaire délicate (moins que dans l'ouest cependant). Je pense après coup que le wisigoth doit jouer prudemment, d'abord en défense (il occupe 4 provinces romaines que les empires doivent récupérer pour gagner), laisser venir les légions en harcelant les arrières avant d'essayer de porter le coup décisif.

Imperium Romanum III n'est pas sans défaut, il est parfois un peu bancal mais il ne manque certainement pas de profondeur et de subtilité...

Last edited by Col. Rosenberger (2020-10-22 14:17:41)


There's only one truth about war : people die.

-Gen. Sheridan

Offline

 

#6 2020-10-06 15:54:09

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1647

Re: Banquet de septembre 2020

Le scénario 33 me semble assez équilibré, sauf si la Perse entre en jeu, mais il faut de la malchance à l'Empire d'Orient: 2 ou 3 avec 2D6 au T1 et ensuite, il est possible de ramener ce chiffre à 2, c'est à dire, moins de 3% de malchance...

Je commence à intégrer le système de ravitaillement d'ANIR, même si j'aurais préféré un système plus simple. Il faut en effet calculer le ravitaillement pour chaque pile et jeter des dés (chariot / forage) pour chaque empilement important: C'est ce qui prend le plus de temps de jeu! Un système plus rapide permettrait de faire plus de tours: En effet, nous avons fait 6 tours sur la journée, c'est à dire, le même nombre de tours qu'à 6 joueurs lors de la partie précédente...

Il y a toujours pas mal de problèmes de ravitaillement en début de chaque partie (hiver) et ce fut au tour des barbares de mourir rien qu'en restant chez eux. Je ne pense pas que les scénarios soient conçus pour que les gens meurent sans rien faire: Une règle maison accordant un ravitaillement automatique en hiver pour les unités dans leurs provinces de départ ne ternirait en rien l'historicité, tout en permettant des tours d'hiver bien plus rapides, AMHA.

C'est dommage que les scénarios ne soient pas corrigés après tout ce temps: Même si l'errata est peu important, il a quand même fallu changer la règle de pillage (LC au lieu de HC) pour les Arabes...

Puisqu'on parle des Arabes, comme les autres barbares, ils auraient du essayer de se faufiler (dans ce cas-ci, par le sud et l'Égypte) au lieu d'attaquer de front (dans ce cas-ci, en Syrie) où une forte concentration de HC les attendait de pied ferme...

Effectivement, c'est l'Empire d'Orient qui possède la flotte la plus importante et elle est un élément capital dans sa défense, d'autant plus que les Wisigoths, comme les autres Barbares, n'en ont pas...

Stilicho est la clé de voûte de la défense occidentale: L'Empereur qui l'a fait assassiner est un crétin de première classe.

Quand à Constantin III, il est aussi stupide que le jeune Empereur: Qu'est-ce qu'il espérait faire avec ses 4 "légions" et quelques auxiliaires??? Seule la négociation et la bonne volonté de Stilicho (Laurentf) lui a permis de débarquer en Gaule Belgique sans se faire massacrer! lol

Pascal wink

PS: J'ai fait mes "Force Displays" en cours de partie et cela a rendu la manipulation des empilements bien plus facile...

Last edited by Pascal Antoine (2020-10-06 16:05:48)


Living wholeheartedly is a journey that goes beyond self-discovery. It requires faith, vulnerability, gratitude and the courage to continuously face and break through new barriers. LINDSEY STIRLING - BRAVE ENOUGH, 2016.

Offline

 

#7 2020-10-09 10:01:31

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 1477

Re: Banquet de septembre 2020

FITNA est un excellent card driven de 2 à 7 joueurs (pour la grosse baston hypothétique) simulant des conflits en cours ou futurs dans la zone du moyen orient (Irak, Syrie, Arabie saoudite, Turquie, Iran, Liban et Israël).

Selon les scénarios (plusieurs sont à 3 joueurs, ce qui est assez rare dans les wargames, et doit être souligné), les joueurs peuvent incarner la Syrie, les rebelles syriens, le gouvernement irakien, les rebelles irakiens, la Turquie, l'Iran ou Israël. Tous ces camps peuvent compter sur l'appui possible, toujours en fonction du scénario, du Hezbollah, des armées arabes (Emirats, Liban, Jordanie, Koweit, ...), des USA (pour l'Irak ou l'Arabie Saoudite) ou de la Russie (pour la Syrie).

Daesh et les Kurdes sont "manipulés" par les joueurs actifs en fonction des cartes entre leurs mains.  Celles-ci comportent l'inévitable dualité "points d'OPS (activation des unités sur la carte) / événements" ou peuvent encore être des cartes améliorant les combats (en attaque ou en défense).

Ce n'est pas compliqué, mais très prenant, surtout si on la joue "diplomatie en coin et coups fourrés". La grande force des scénarios réside dans les conditions de victoire forcément asymétriques.

Lors de cette session, nous avons pu retracer les derniers soubresauts (2017-2018) de Daesh avec Nico en rebelle syrien, Pascal en Bashar El Assad et Corto dans les habits du gouvernement irakien. Partie achevée en 4 heures.

Un deuxième scénario a été entamé où le Turc Nicolas a pu goûter aux joies des rebellions Kurdes du PKK tandis qu'il s'enfonçait en territoire irakien (Corto, triomphalement réélu après la partie précédente) et que le Syrien Pascal tentait de venir à bout de la rebellion (soutenue par les Turcs) avec l'aide de la Russie. Toujours avec Daesh au milieu, pour jouer les trouble-fête. Ceux-ci étaient combattus par les Kurdes du PYD soutenus par des forces spéciales françaises et US (que les Turcs ne peuvent pas attaquer). Bref, une situation compliquée à souhait, comme on les cultive là-bas.

A refaire!

Last edited by Corto (2020-10-13 16:19:43)


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

Board footer

Powered by PunBB
Designed by Applejuice Overdose
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson