Le Banquet des Généraux

Welcome to our discussion forum!

You are not logged in.

#1 2019-01-31 16:57:29

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1509

Compte Rendu Session Janvier 2019

Bonjour à tous et bienvenue dans ce compte rendu de notre session de janvier 2019. smile

Ce compte rendu sera hélas sans photo (du moins de ma part) car j'ai oublié de prendre mon appareil - Désolé! hmm

Nous avions quatre tables:

- Al Nofi's Imperium Romanum
- Hannibal: Rome vs. Carthage
- Konigsberg - The Soviet Attack on East Prussia, 1845 - De Revolution Games
- No Retreat

I. Al Nofi's Imperium Romanum

C'est le titre exact du jeu publié par Decision Games, appelé Imperium Romanum III par la plupart des joueurs avant sa publication, car il est censé être une évolution d'IR II...

Lien BGG: https://www.boardgamegeek.com/boardgame … um-romanum
Images: https://www.boardgamegeek.com/boardgame … num/images

Nous étions six joueurs impatients de découvrir ce jeu (après avoir attendu tant d'années) espérant qu'il soit "l'édition ultime d'Imperium Romanum"...

A première vue, tout est là pour satisfaire les yeux: Grandes cartes aux grands hexagones, reprises des hexagones de détroits sur le pourtour des cartes... Mais on se rend vite compte qu'il n'y a pas de "holding boxes", ni sur la carte, ni sur des aides de jeu! Pour le prix faramineux demandé ($US 140 / 130€) c'est fort regrettable! roll

Les pions sont en couleurs et, si cela nous change des pions de la précédente version (vieille de plus de 30 ans - 1985 pour IR II) ils n'ont pas la taille des Hexagones. Ils sont cependant trop grands pour que l'on puisse séparer les tas de différentes factions sur un même hexagone sans largement déborder... Autre regret, découvert pas Col. Rosenberger: Le bleu sur le recto des pions n'est pas le même que celui sur le verso des pions: La qualité de production laisse à désirer...

Nous avons choisi le scénario 5 - La Crise du Premier Triumvirat - même si nous savions parfaitement que nous ne pourrions jamais finir ce scénario sur une journée!

Les Factions:

- Col. Rosenberger: Pompée
- Laurent f40: Crassus
- Oliver: Parthes
- Pascal: Cicéron
- Pensee: Gaulois & Galiciens
- XM: César (Caesar et non pas Ceasar, comme écrit sur le pion!)

Le setup:

Nous avons perdu pas mal de temps à essayer de "corriger le setup", entendez par là: "essayer de ravitailler les unités qui commencent non ravitaillées et devraient ainsi être éliminées", ce qui serait ridicule: Dans le scénario 5, cela concerne César et les Gaulois, mais il y a fort à parier que les setups des scénarios n'ont pas été revus suite à la modification des règles de ravitaillement: Grosse déception en ce qui me concerne, surtout pour le prix payé (par Col. Rosenberger). Les joueurs ont donc convenu d'une règle maison pour permettre aux Gaulois concernés de survivre...

La partie:

Le temps de faire tout cela et la journée était déjà bien avancée! Nous avons pu faire 6 tours: [De mémoire] César a soumis l'Aquitaine, profitant du débarquement de l'armée gauloise en Galicie. Je ne sais pas trop ce qui s'est passé au nord de l'Espagne, mais je n'ai pas l'impression que cela se soit bien passé pour les Galiciens / Gaulois...

Se doutant que Pompée et César allaient bien s'en tirer face à leurs ennemis, Cicéron a décidé d'aider Crassus. Pourquoi? Parce que je voulais aussi tester le jeu, plutôt que de rester à ne rien faire - et aussi avoir des troupes expérimentées, comme les trois autres factions romaines. Le problème, c'est qu'Oliver a vu deux armées romaines entrer en territoire parthe à la fin printemps, au lieu de la seule armée historique de Crassus: Évidemment, cela déséquilibrait la partie et Oliver n'a pas fait grand chose de la journée, à part reculer, je le reconnais: Désolé pour lui! hmm

Nouvelles règles:

Je ne vais pas faire un  résumé complet et détaillé des modifications de règles, mais seulement discuter de ce qui me semble le plus important:

Les nouvelles règles de ravitaillement: Les calculs sont simplifiés: On parle d'équivalent Légion (LE) ou de demi LE. On contrôle le ravitaillement des troupes qui veulent bouger avant le mouvement. Pour les autres troupes (qui ne bougent pas) on vérifie le ravitaillement à la fin de son segment de ravitaillement. Globalement, il faut choisir si certaines troupes vont faire du foraging (se ravitailler sur le pays) avant de lancer le dé sur la table, ou utiliser des convois. Il faut donc quelque peu réfléchir avant de décider qui va bouger, à quelle vitesse et dans quel terrain... Concrètement, on peut facilement regrouper des petits tas en une immense armée pour peu que l'on ait suffisamment de convois: Laurent f40 et moi avons assemblé plus de 250 points de force (un tas énorme, vous comprendrez mon regret concernant l'absence de "holding boxes") en attaquant les Parthes!

Je ne pense pas que cela aurait pu se produire en IR II, où il fallait se ravitailler avant le combat, si ma mémoire est bonne... Il paraît que c'est "plus réaliste" avec les nouvelles règles, mais il me semble tout aussi réaliste que les hommes mangent avant la bataille et qu'il y ait un (gros) problème s'ils ne savent pas le faire: Bref, je suis fort dubitatif sur ce coup-là! hmm

Il y a maintenant une phase navale séparée et je trouve que c'est plus clair comme cela.

Conclusion:

Je ne peux m'empêcher d'être fort déçu de cette édition, publiée en étant loin d'être finalisée! Moi qui adore les jeux sur l'Antiquité, je vais "passer", vu le prix exorbitant demandé par rapport à ce qu'il y a effectivement dans la boîte! sad

Last edited by Pascal Antoine (2019-01-31 17:35:25)


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#2 2019-01-31 17:30:02

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1509

Re: Compte Rendu Session Janvier 2019

II. Hannibal: Rome Vs. Carthage

Skander (Romains) et Laurent (Carthaginois) se sont lancés dans l'aventure de la deuxième guerre punique: Dois-je préciser que ce jeu est très populaire au Banquet?

Lien BGG: https://www.boardgamegeek.com/boardgame … s-carthage
Images: https://www.boardgamegeek.com/image/274 … s-carthage

Après une première partie vite arrêtée suite à une erreur, nos deux compères ont passé le reste de la journée à se faire des coups fourrées. big_smile

Si je me souviens bien, Carthage a gagné, mais la lutte fut acharnée!


III. Konigsberg

Corto (Soviets) et Rudy (Allemands) ont découvert ce petit jeu très sympathique de Revolution Games:

Lien BGG: https://www.boardgamegeek.com/boardgame … ussia-1945
Images: https://www.boardgamegeek.com/boardgame … 945/images
Review: https://www.boardgamegeek.com/thread/20 … konigsberg

Ce jeu est basé sur un moteur largement revu d'AVL. Il retrace les combats de janvier 1945 en Prusse orientale.

Corto et Rudy ont fait 5 des 10 tours prévus et je crois qu'ils se sont bien amusés! smile


IV. No Retreat

Vinci et son invité (Marc) sont venus terminer leur partie de No Retreat au Banquet.

Lien BGG: https://www.boardgamegeek.com/boardgame … sian-front
Images: https://www.boardgamegeek.com/boardgame … ont/images

La partie reprenait en 43: A ce moment, les Allemands étaient en meilleure posture qu'historiquement. Comme il y avait pas mal de temps morts au jeu ANIR, j'ai pu vérifier régulièrement les progrès des Soviétiques (Vinci): Assez classiquement, le gros de l'effort s'est porté sur l'AGS, ce qui a déforcé les Allemands au centre: J'ai assisté à la destruction de l'AGC et, comme le repositionnement stratégiquement est assez difficile, c'est par ce large passage au centre que les Soviets ont gagné en capturant Berlin à la date historique - mais en laissant la Roumanie et la Hongrie aux Allemands!

Pascal  big_smile

Les commentaires - et photos - des joueurs sont les bienvenus...

Last edited by Pascal Antoine (2019-01-31 17:45:42)


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#3 2019-02-01 08:33:08

Col. Rosenberger
Praelatus
Registered: 2008-10-27
Posts: 1194

Re: Compte Rendu Session Janvier 2019

Voici les photos !

Königsberg : Corto explique sa stratégie à Rudy (en gros, pan pan boum boum), lequel demeure optimiste (mais c'était le début de partie)
https://i.ibb.co/1LXrq8j/banquet1.jpg

Un gros plan sur la carte : les Soviétiques s'apprêtent à foncer vers Königsberg et les Allemands en ont plein les mains
https://i.ibb.co/fqhT5r8/Banqueta.jpg

Laurent et Skander se cherchent des crosses en en Espagne
https://i.ibb.co/7N6Qsgn/banquet2.jpg

La partie à 6 d'IRIII - admirez la taille de la carte
https://i.ibb.co/2YrK7fJ/banquet3.jpg

Gros plan sur la carte : Pompée se tape les Galiciens pendant que César se gèle face aux Gaulois et que Cicéron et Crassus font la fête aux Parthes.
https://i.ibb.co/Sd6dj74/banquet4.jpg

Vinci et Marc sur No Retreat
https://i.ibb.co/9snfhPH/banquet5.jpg

Conclusion de la partie de No Retreat
https://i.ibb.co/BGGGnH4/banquetb.jpg

Last edited by Col. Rosenberger (2019-02-01 08:52:22)


There's only one truth about war : people die.

-Gen. Sheridan

Offline

 

#4 2019-02-01 08:42:54

Col. Rosenberger
Praelatus
Registered: 2008-10-27
Posts: 1194

Re: Compte Rendu Session Janvier 2019

Un petit commentaire sur IRIII.

La seule évolution notable par rapport à IRII se trouve dans les règles de supply et la nouvelle mouture me semble plus "réaliste" (il est après tout normal qu’il soit compliqué à l’époque de faire évoluer de larges armées dans les forêts gauloises en plein hiver – il semble qu’en Orient, Crassus et les Parthes avaient moins de soucis). Ce qui est dommage est que le livret de scénarios est un copié-collé de l’édition précédente qui ne tient pas compte de cette nouvelle règle plus restrictive, ce qui a comme conséquence dans le scénario que nous avons joué de plonger César dans une situation très embarrassante au début (le scénario commence en plein hiver et les légions ne sont pas ravitaillées) et ses alliés gaulois dans une situation désespérée. Concernant César, il a fallu que XM se résolve à une retraite temporaire (qui n’a pas eu d’implications à long terme si ce n'est sur son amour propre). Pour les alliés gaulois, il a fallu inventer une petite house-rule pour éviter la disparition pure et simple à la fin du tour 1. Notons que les autres factions n’ont pas subi ce genre de désagrément.

La nouvelle règle de supply, à mon sens, modélise bien l’effet du climat et des saisons : dans le Nord, on se bat au printemps et en été, on se prépare à hiverner en automne et on se calme durant les mois d’hiver tout en préparant la reprise. Il faut prévoir une chaine logistique pour amener les trains de ravitaillement sur le front, ce qui implique de garder ses lignes de communication, ça a un petit goût d'OCS. Tout cela m'a semblé fort bien et fort logique.

Au final, une belle expérience. Il faudra trouver quelques scénarios plus courts pour rentrer dans le format banquet mais le jeu m’a donné une solide envie d’y revenir (mis à part la problématique des scénarios – et il faut voir à quel point les autres scénarios sont impactés – je trouve que les petites imperfections de production sont acceptables face à l’ampleur de ce que le jeu rend possible : plus de 50 scénarios - à 2, à 3, à 4,  à 5,  à 6 joueurs - couvrant la totalité de l’histoire romaine depuis Marius et Sylla jusqu'à Justinien).

Sur la remarque de Pascal :

“Concrètement, on peut facilement regrouper des petits tas en une immense armée pour peu que l'on ait suffisamment de convois: Laurent f40 et moi avons assemblé plus de 250 points de force en attaquant les Parthes!”

Je voudrais apporter un petit bémol : on peut temporairement rassembler une immense armée, c'est vrai, mais celle-ci consomme énormément. Il n’était pas possible de garder les 250 points de force assemblés plus de deux tours (mois) malgré la présence de 4 trains de bagage (soit la quasi-totalité de la capacité logistique de la faction) ! Or, comme la retraite avant le combat est automatique (si ce n'est une pénalité au moral), il est difficile de contraindre l'autre au combat si ce dernier a la possibilité de reculer dans ses terres. Et plus on s'avance dans le pays adverse, plus il est difficile de garder ses lignes de communication. Ajoutons à ça qu'une armée importante demande la fabrication et l'envoi constant de trains de ravitaillement et je pense que les killer stacks, pour impressionnants qu'ils soient, ne sont pas la stratégie hyper-puissante que l'on croit (les joueurs d'OCS me comprendront).

Last edited by Col. Rosenberger (2019-02-01 10:15:10)


There's only one truth about war : people die.

-Gen. Sheridan

Offline

 

Board footer

Powered by PunBB
Designed by Applejuice Overdose
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson