Le Banquet des Généraux

Welcome to our discussion forum!

You are not logged in.

#1 2018-07-30 17:14:14

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1466

Compte Rendu Session Juillet 2018

Bienvenue dans ce compte rendu de notre session de juillet!

Nous avions trois tables:

- Hannibal: Rome vs Carthage
- Pericles
- Ukraine '43

I. Hannibal: Rome vs Carthage

Petite aventure pour nos joueurs: Il a d'abord été question de jouer à trois à Maria, puis à 4 à Friedrich. Ensuite ils sont revenus à Maria et, enfin, le matin même de la réunion, les joueurs se sont retrouvés à deux et ils ont décidé de jouer à Hannibal: Rome vs Carthage! roll

Les joueurs: Thingol (Carthage) en train de vérifier un point des règles et Skander (Rome):

https://img.lght.pics/2aod.jpg

La carte, bien connue maintenant:

https://img2.lght.pics/2aoO.jpg

Je n'ai pas eu le temps de prendre une photo de la fin de partie, mais c'est Hannibal qui a gagné: La bataille de Zama s'est soldée par une victoire carthaginoise, Scipion n'ayant pas pris la peine de s'allier avec les Numides...

Apparemment, il est capital de se faire des alliés locaux (Celtes en Italie du nord pour Hannibal et Numides en Afrique du nord pour Scipion) avant d'attaquer l'ennemi sur son terrain!


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#2 2018-07-30 17:26:12

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1466

Re: Compte Rendu Session Juillet 2018

II. Pericles

Les joueurs - Corto et Pensée (Athènes) - Nico et XM (Sparte):

https://img1.lght.pics/2aoj.jpg

La carte:

https://img2.lght.pics/2ao2.jpg

Pericles est un jeu assez complexe où les joueurs luttent contre l'autre camp, tout en essayant d'avantager leur propre parti au sein de leur camp.

Athènes l'emporta, étant parvenue à faire signer la paix à Sparte - La fin de partie:

https://img.lght.pics/2aoD.jpg

Saluons au passage, un Corto en très grande forme au niveau des allusions humoristiques (mais très dissipé) ce dimanche - Ce qui ne l'a pas empêché de gagner! lol


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#3 2018-07-30 17:59:21

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1466

Re: Compte Rendu Session Juillet 2018

III. Ukraine '43

Col. Rosenberger jouait les Soviétiques et je jouais les Allemands:

https://img1.lght.pics/2aoK.jpg

Nous avons décidé de jouer le scénario 2 (Scorched Earth) qui commence un mois après le début de l'offensive soviétique: Les Allemands ont du abandonner leurs positions défensives et ils sont en nettement moins bonne position qu'un mois auparavant, la plupart de leurs Panzer divisions ayant déjà perdu un pas!

La carte:

https://img2.lght.pics/2aoe.jpg

https://img.lght.pics/2aoz.jpg

La partie:

Contrairement à la partie précédente (début de la campagne) je n'ai jamais pu réellement contre attaquer: J'ai fait 3 ou 4 attaques sur toute la partie et ce ne fût pas très marrant! hmm

Je reconnais avoir fait une erreur en ne bloquant pas la route vers Pologi et Melitopol, mais ce n'est pas vraiment là que la victoire s'est jouée...

J'ai été forcé de reculer jusqu'au Dnepr et Col. Rosenberger est parvenu à passer le fleuve à l'ouest de Cherkassy. J'ai pu le repousser, mais il a massé ses 3 Armées de Tank sur Zaporozh'ye (seulement défendue par deux divisions d'infanterie) après avoir pulvérisé la fortification juste devant la ville! Avec 72 points d'attaque et deux shifts d'artillerie, je ne vois pas trop comment stopper les Soviétiques...

Victoire soviétique, avec 20 VP, donc - La fin de partie:

https://img1.lght.pics/2aoC.jpg

https://img2.lght.pics/2aol.jpg

Petite remarque, cependant: Je n'ai pas vérifié les mouvements des troupes soviétiques, mais j'ai trouvé qu'ils réorientait très facilement leurs axes d'attaque pour attaquer le point faible de ma ligne à chaque tour.. Ce n'est qu'en fin de partie que j'ai constaté que Col. Rosenberger avait oublié la règle de +2 MP pour quitter une EZOC: Je pense que, dans ces conditions, la partie se serait déroulée différemment, car les Soviétiques n'auraient pas manœuvré aussi facilement!

Toujours est-il que cette deuxième édition du jeu est excellente: Plus rapide à jouer (nous avons pu finir le scénario) et moins complexe que la première édition, elle semble bien coller à l'histoire.

Pascal smile

Last edited by Pascal Antoine (2018-07-30 18:02:28)


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#4 2018-07-31 10:08:51

thingol
Praetorianus
From: Ath
Registered: 2009-07-23
Posts: 368

Re: Compte Rendu Session Juillet 2018

Compte-rendu de ma partie d'Hannibal avec Skander.

Je jouais Carthage tandis que Skander prenait le camp romain.

Ouverture de partie classique avec Hannibal qui fonce vers l'Italie, pas assez vite cependant pour empêcher la formation du "bouchon" italien près d'Arminium (Fabius Maximus avec rapidement 15-18 troupes) qui empêche la progression d'Hannibal au-delà de la Gaule Cisalpine.

Cependant, Carthage contrôle la situation en Espagne et en Afrique. Plusieurs tentatives romaines, la plus sérieuse en Afrique combinée à un soulèvement numide, finit par être neutralisée par Hannon grâce à l'interception des plans ennemis qui permet de tendre une embuscade aux troupes romaines (Messager intercepté qui donne une carte de Marche forcée).

D'autres tentatives en Espagne, l'une au Nord et l'autre au Sud, sont neutralisées régulièrement par Hasdrubal.

Au final, Hannibal finit par percer via les Apennins en envoyant Giscon en éclaireur (et bouclier en vue d'une éventuelle contre-offensive de Maximus) et prend rapidement le contrôle de l'Etrurie.

Au tour suivant, Scipion l'Africain arrive et Rome prépare une contre-offensive majeure (Campagne majeure). Maximus anéantit la petite armée de Giscon. Cependant, lorsque Scipion décide de prendre les armées situées à Rome, le consul en titre, pourtant médiocre stratège, refuse obstinément de céder son commandement ou ses troupes (il y a 10 unités à Rome mais un consul ne peut pas rester avec moins de 5 unités). Il s'ensuit un moment de confusion intense au Sénat romain et Scipion décide, sans doute par frustration, une invasion peu préparée de l'Afrique où il se fera rapidement anéantir par Hannon.

Suite à ces défaites répétées, le moral romain finit en berne et Rome finit par demander la paix devant la puissance des armées carthaginoises.

Offline

 

#5 2018-07-31 15:39:35

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 1187

Re: Compte Rendu Session Juillet 2018

Un grand merci à Pascal pour la publication ultra-rapide des photos de cette chouette session.
Dans notre partie, 3 joueurs sur 4 avaient déjà joué à Périclès; Nico découvrait le jeu.

Nous avons opté (en survolant les conditions de victoire du scénario - plus à ce propos un peu plus loin) pour le scénario "Première guerre du Péloponnèse" (5 tours maximum). Nous avons fait trois tours, et avons complété la partie, à notre grand étonnement !

Mais revenons-en au commencement. Ainsi, donc, ce fut la guerre. Pendant qu’Athènes renforçait ses troupes (cubes bleus) et celles de ses alliés de la ligue de Delos (cubes blancs), Sparte et ses alliés (cubes rouges et jaunes) se montraient menaçants en réussissant à s’emparer malicieusement de l’Ionie par ruse. Ce fut un coup terrible pour Athènes (où les Aristocrates avaient cédé le pouvoir aux Démagogues au terme de débats passionnés sur les priorités politiques devant être traduites en actions énergiques, au vu des temps troublés) : Sparte, la puissance terrestre, prenait racine sur les côtes de la mer égéenne menaçant la thalassocratie athénienne (les forces de la ligue de Délos étant dispersées) ! Le coup était bien amené (et inattendu) car il préparait sûrement l’acheminement de ressources perses vers la cité lacédémonienne.

Au tour suivant, les équilibres politiques demeurèrent inchangés. L’opposition Agiade et la majorité Eurypontide (Sparte) ne s’entendaient pas toujours sur les objectifs à concrétiser. Athènes profita de cette discorde et s’implanta en Calchydie, en Sicile (conformément à la volonté de l’Assemblée) et à Corcyre. La paix de Callias fut signée avec les Perses, neutralisant le grenier à blé est-méditérranéen.

Les bases inioniennes et perses furent renforcées par Sparte. Les hoplites étaient sur le point de se frotter… C’est Athènes qui déclencha l’offensive, écrasant les alliés de Sparte en Béotie et les battant dans l’Isthme de Corinthe. Dans cette dernière bataille, le camp Aristocrate ne donna pas un soutien total à l’offensive voulue par les Démagogues, ce qui sauva les bases spartiates de la destruction. Sparte contre-attaqua avec la moitié de ses forces agrémentées des « 300 ». Ce fut un carnage pour les forces athéniennes.

Mais… les deux puissances ayant subi toutes deux des défaites majeures, les oppositions respectives appelaient à la paix ! Celle-ci était dans l’intérêt d’Athènes, qui devait reconstituer ses forces. C’était aussi dans l’intérêt de l’opposition spartiate, qui pouvait recoller au score (les PV étant matérialisés, pour chacun des joueurs, par des points d’ « honneur »). La paix, donc… Oui, ce fut la paix, mais aussi la fin de ce scénario (lequel se termine lorsque la paix est déclarée au terme des tours 3, 4 ou 5). Au décompte final, les Athéniens étaient en tête, et au sein de ceux-ci les Démagogues (Pensée).

Moralité : toujours bien lire les conditions particulières de victoire d’un scénario avant de foncer tête baissée dans l’arène du jeu ! Une belle partie, cependant. A refaire, très vite, car ce jeu exigeant requiert une certaine pratique. Avis aux amateurs big_smile!

Last edited by Corto (2018-07-31 15:43:05)


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#6 2018-08-02 14:37:09

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1466

Re: Compte Rendu Session Juillet 2018

Merci pour vos compte-rendus: C'est toujours plus agréable ainsi! cool


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#7 2018-09-01 09:38:35

thingol
Praetorianus
From: Ath
Registered: 2009-07-23
Posts: 368

Re: Compte Rendu Session Juillet 2018

Pour mémoire, je voudrais quand même mentionner une certaine déception pour l'organisation de cette partie. Nous avions au départ prévu de faire une partie de Maria à 3 (moi, Skander et David), puis nous étions passés à Friedrich quand David a évoqué l'idée de faire venir un ami à lui, et finalement nous avons appris le matin même la défection de David (et de son pote). J'étais déjà en route et j'ai dû rebrousser chemin et rater mon train pour aller prendre en catastrophe mon exemplaire d'Hannibal.

Heureusement, nous connaissions tous les deux les règles sans préparation (et nous avons pu faire une chouette partie) mais c'est vraiment dommage de se retrouver confronté à une telle situation sans préavis.

Last edited by thingol (2018-09-01 09:41:00)

Offline

 

Board footer

Powered by PunBB
Designed by Applejuice Overdose
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson