Le Banquet des Généraux

Welcome to our discussion forum!

You are not logged in.

#1 2017-06-03 21:11:44

The Guru
-
Registered: 2007-03-06
Posts: 764

Le Banquet à l'Hexacon de Braunfels

C'est accompagné de ses fidèles comparses Boots et Vinci que votre dévoué s'est rendu à l'Hexacon de Braunfels (verdoyante bourgade allemande, maisons à colombages, château 13e siècle et tout et tout, qui n'a visiblement pas connu les outrages de 1945).

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_500279IMG6437.jpg

La convention dure une semaine (!) ce qui permet de déployer, entre autres choses, quelques Monster Games.

Classiques et de bon goût, ici, un Normandie...

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_620025IMG6449.jpg

Là, un Barbarossa...

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_516070IMG6446.jpg

Et là encore, un prototype Campagne des 100 jours...

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_466919IMG6444.jpg

Nous arrivons pour le dernier weekend.
Le samedi, démo de Prelude to War

https://img15.hostingpics.net/pics/293633IMG6430.jpg

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_531573IMG6414.jpg

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_511622IMG6418.jpg

Le dimanche, opération Goodwood version megagame! Une petite cinquantaine de joueurs, une douzaine d'arbitres... le tout présidé par Jim Wallman himself, le pape du Megagame.

Nous dirigeons la 1e Panzer SS. Officier commandant, votre dévoué. Officier Opérations, Vinci. Officer Renseignement, Boots.

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_379401kuku.jpg

Nous disposons de onze bataillons pour la divison. Le QG de corps, à qui nous fîmes d'emblée bonne impression, nous adjoignit en supplément sous commandement direct la moitié du Nebelwerfer Korps, plus un SturmFlak Regiment. Ce qui en pratique, doublait le nombre d'unité à gérer.

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_189817IMG6450.jpg

Un échantillon d'ordres transmis à l'arbitre. Chaque division disposait de son propre arbitre, qui rapportait à au "QG" des arbitres, qui résolvaient les mouvement et combats sur le Master Map, transmettaient les résultats aux arbitres de divisions, qui revenaient informer la division.

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_344695caca.jpg

Notre position de départ. Je prévois de tenir une première ligne avec quelques éléments avancés, avec ordre de se replier vers une position arrière mieux ancrée sur le terrain, histoire de se donner le temps d'évaluer la menace. Peu inquiétés le premier jour, nous en avons déduit ne pas être dans l'axe principal de l'attaque. Les éléments de la ligne avancée livrent des combats retardateurs efficaces et se replient pour se concentrer avec le reste de la division. Les renseignements en provenance des divisions voisines ne laissent pas deviner avec précision où se porte l'effort principal ennemi, et les bombardements aériens nous feront perde contact avec le QG de corps pendant toute une matinée.
Nous pensons que l'attaque principale, ou du moins une très agressive opération de diversion se portera soit sur l'extrémité gauche de notre secteur ( le terrain y est le plus favorable aux évolutions des blindés) soit sur la division voisine, la 21e Panzer. Nous nous préparons donc à une attaque dans le flanc de l'axe présumé de l'attaque ennemie, depuis la droite, (notre ligne m'y semble bien ancrée sur la localité de Troarn et sur des cours d'eaux et zones marécageuses) avec deux robustes Kampfgruppe, dont le Kampfgruppe Peiper,(déjà) tenu en réserve depuis le début à des fins de contre-attaque.

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_357939IMG6452.jpg

A peine allions nous nous élancer, que le ciel nous tombe sur la tête. Pilonnés par l'artillerie et l'aviation enenmie, heurtée de front par une concentration de blindés, la 1e SS s'arqueboute sous le choc. Troarn est enlevé, l'infanterie ennemie progresse en force sur notre droite. J'ordonne un premier repli...

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_602658IMG6457.jpg

Puis un second sur le canal derrière nous, comme ligne de non-recul. La situation reste sous contrôle. Seul réel moment de crise, les tirs d'artillerie pendant la nuit se succèdent aux attaques aériennes le jour et paralysent la division. Le Kampfgruppe chargé de se positionner derrière le pont à l'extrémité droite est du canal n'y parvient que trop tard, des éléments blindés ennemis ( la 3e blindée canadienne) ont déjà établis une tête de pont.

La 12e SS ( dont le QG de corps nous délègue le commandement) arrive pile à temps, malmenée par les raids aériens, pour combler la brèche.

Mais les Canadiens sont en bout de course. Si nous avions eu connaissance de leur état, une contre-attaque hâtive de la 12e SS les auraient sans doute  repoussés derrière le canal. Plus à l'Ouest, la 11e blindée britannique a même été retirée, tant elle avait subit de pertes. le 21 juin, il reste encore des forces allemandes en bordure de la ville de Caen, et la poussée adverse est contenue.

Le Master Map des arbitres.

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_463473IMG6464.jpg

1) ligne avancée initiale
2) ligne principale de déploiment
3) le canal, que j'espérais ligne de défense finale
4) tête de pont de la 3e blindée Canadienne
5) positions finales de la 1e SS
6) position occupées in extremis par la 12e SS

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_434639IMG646444.jpg

En noir, la progression historique, en rouge, celle du jeu.
Ne prime abord, le terrain cédé peut sembler équivalent, mais Caen n'est pas encore tombé, et, surtout, les Britanniques ont subi des pertes inacceptables. Victoire allemande, donc.

https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_837844USAEBreaeekout9.jpg

Ici, votre dévoué débriefe devant un parterre conquis par son charisme. A sa gauche, Jim Wallman.

https://img15.hostingpics.net/pics/879866IMG6458.jpg

Je recommande chaudement l'événement. La localité est charmante, le logement et la nourriture extrêmement bon marché, L'accueil chaleureux, l'ambiance à l'avenant. (Il y avait aussi des enchères de wargames qui partaient à des prix dérisoires. Par exemple, toute la collection des ASL - je dis bien les règles plus toutes les extensions - plus une centaine de scénarios, parti à 50 euros)

Il n'en faut pas plus pour que j'en fasse un pèlerinage annuel obligé. Avis aux amateurs.


"It is well that war is so terrible - lest we should grow too fond of it." General Lee.

Offline

 

#2 2017-06-04 12:50:05

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 1037

Re: Le Banquet à l'Hexacon de Braunfels

Le guru commandant la 1. SS-Pz... Le rêve de toute une vie 😆!

Il nous sera vraiment donné de tout voir...

Sinon, cela a l'air chouette cette convention teutonne. Ce n'était malheureusement pas possible pour moi cette année.

L'an prochain, si deus vult...


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#3 2017-06-04 17:57:44

FredhoT
Praetorianus
Registered: 2014-02-20
Posts: 229

Re: Le Banquet à l'Hexacon de Braunfels

Effectivement. Il va falloir voir comment combiner avec le Nuts de mai (peut-être le déplacer à avril...).


-------
FredhoT

Offline

 

#4 2017-06-06 09:08:14

Pascal Antoine
Praelatus
From: Floriffoux
Registered: 2007-06-24
Posts: 1337

Re: Le Banquet à l'Hexacon de Braunfels

Excellent compte-rendu: Merci The Guru!

Cette convention a l'air de bien correspondre à mon désir "d'en profiter pour jouer à des longs jeux" - Ce qu'on ne sait pas faire ailleurs...

Pascal  smile


"La guerre fait de nous des monstres"... "C'est parce que nous sommes des monstres que nous faisons la guerre." - François Bourgeon - Dialogue extrait de la BD "La Petite Fille Bois-Caïman" - Courez acheter les 2 tomes, ainsi que toutes les BD de François Bourgeon - VITE!  :-))

Offline

 

#5 2017-06-06 09:30:50

Laurent
Praetorian
Registered: 2011-09-16
Posts: 115

Re: Le Banquet à l'Hexacon de Braunfels

Quel talent!


Si vis pacem para bellum

Offline

 

Board footer

Powered by PunBB
Designed by Applejuice Overdose
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson