Le Banquet des Généraux

Welcome to our discussion forum!

You are not logged in.

#1 2009-01-27 18:27:03

The Guru
-
Registered: 2007-03-07
Posts: 739

Rubrique littéraire

J'ouvre cet espace pour livrer en pâture à mes chers correligionnaires que vous êtes quelques titres qui après lecture m'ont paru particulièrement dignes d'intérêt. Je vous invite de même à partager ici vos émois littéraires.
Etant admis que nul ne siège au Banquet qui n'ait son Bac+5 en histoire militaire générale, on évitera une N-ième rétrospective sur la Bataille des Ardennes et autres récapitulations mille fois ressassées, fussent-elles bien écrites ou que sais-je, pour se concentrer sur les ouvrages spécialisés, dont la profondeur d'analyse, les interprétations inédites ou les informations méconnues jettent sur le sujet un éclairage résolument nouveau, et digne de s'y attarder.

Première Guerre Mondiale:

La guerre comme expérience intérieure

texte allumé de l'impayable Ernst Jünger, officier des stosstruppen parmi les plus bardés de médailles, c'est une ode martiale apothéotique, un poème d'amour à la boue et au sang, à la démesure de l'horreur, un lyrisme viril et brutal, taillé à coup de serpe, aux accents de démence. En substance: "les tranchées, c'était le bon temps!". Pour le moins atypique...

Le feu
, d'Henri Barbusse

Prix Goncourt de 1915, d'un anti-militarisme assez inimaginable pour cette deuxième année de guerre où l'hystérie patriotique était partout de mise, toute la puissance d'évocation d'un grand littérateur, pour un rendu cru et saisissant de la vie du Poilu dans les tranchées.

Guerre civile russe:


Les Cosaques de la liberté, d'Alexandre Skirda

Epopée sciemment oubliée par l'historiographie bourgeoise, la flamboyante aventure de l'insurrection makhnoviste et de son inspirateur héponyme, Nestor Makhno, archétype du surhomme révolutionnaire. Mille comme lui à l'oeuvre aujourd'hui, et  s'en serait fait de la peste capitaliste...

suite au prochains numéros


"It is well that war is so terrible - lest we should grow too fond of it." General Lee.

Offline

 

#2 2009-01-27 23:06:01

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 932

Re: Rubrique littéraire

Du même Ernst Jünger, il faut lire le classique "Orages d'acier", roman que l'on trouve facilement en poche. Il y a en effet chez Jünger un je ne sais quoi de fascination pour la guerre qui choque, dans notre époque où l'Occident (et lui seul, cela dit en passant) souhaite vivre en retraité de l'histoire, loin des tourments et des conflits actuels ou en germe. Pour la petite histoire, Jünger a commandé une unité d'infanterie en '40: il a relaté dans "Chasses subtiles" (je crois), son éveil à l'entomologie tant le rythme effrené des Panzers en pointe lui laissait tout loisir d'observer les totos et autres hannetons de la douce France! Il a toujours refusé les honneurs que Hitler voulait lui accorder.
Plus récemment, j'ai lu "Koursk 1943" de Jean Lopez (Economica, 2008): clair, didactique, passionnant, bref chaudement recommandé wink


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#3 2009-01-29 21:06:58

The Guru
-
Registered: 2007-03-07
Posts: 739

Re: Rubrique littéraire

Seconde Guerre Mondiale:

La Waffen-SS, de Jean-Luc Leleu

Issu d'une thèse de doctorat, voilà un livre somme, brillant assaut d'érudition, qui vaut tant pour la rigueur, l'exhaustivité et la transdisciplinarité de la recherche sur lequel il se fonde, que pour le piquant de son propos, à contre-courant de l'idée qu'on se fait généralement de la valeur militaire de l'Ordre Noir. Il n'est pas impossible que l'auteur se fonde sur une antipathie de principe vis à vis de la SS, mais son argumentation est solide, crédible et pour beaucoup inédite. A regretter, l'absence d'un examen plus approfondi de la SS étrangère, qui avait ses caractéristiques propres.
Un beau gros bouquin.

Fighting Power (German and US Army performance, 1939-1945), de Van Creveld

Et si du fait du précédent ouvrage, les SS voient leur titre d'élite de l'armée allemande sensiblement écorné, il est ici démontré que la combativité inouïe de cette dernière, dans son ensemble et à travers toute la durée du conflit, lui confère sans l'ombre d'un doute le statut d'armée d'élite inégalée.
Académicien de renom à l'université de Jérusalem (et donc peu suspect de complaisance politique) et éminent spécialiste de l'histoire militaire, Van Creveld exploite méticuleusement les abondants sondages, enquêtes  et statitiques réalisés, au lendemain de la victoire, par l'armée américaine  (tout aussi peu suspecte de complaisance) auprès de leur ex-ennemis pour percer le secret de leur manifeste supériorité militaire. Les modèles mathématiques créés pour quantifier et évaluer la valeur militaire sont particulièrement dignes d'intérêt. La comparaison dans la nature, le caractère et les choix de ces deux armées et la disparité qui s'ensuit dans leur combativité relative est exposée avec intelligence et rigueur académique. Un bijou.


"It is well that war is so terrible - lest we should grow too fond of it." General Lee.

Offline

 

#4 2009-03-12 23:07:50

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 932

Re: Rubrique littéraire

Erwin Rommel de Benoît Lemay

Benoît Lemay a commis récemment une biographie fort remarquée sur Erich Von Manstein, sans doute le meilleur stratège de la seconde guerre mondiale dont l'ego démesuré fut la cause de sa mise à l'écart (à tort?) par le caporal autrichien. Un aspect intéressant développé dans ce volumineux ouvrage est, outre sa carrière militaire, son engagement politique et la lancinante question "était-il au courant des monstruosités du régime qu'il servait?".
La même question revient dans l'ouvrage consacré à Rommel que je viens de commencer et dont je constate avec surprise que les 100 premières pages sont consacrées à ses fait d'armes durant la première guerre mondiale! A suivre, au terme de la lecture de cette fort prometteuse biographie!


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#5 2009-03-22 19:46:44

Col. Rosenberger
Praelatus
Registered: 2008-10-27
Posts: 938

Re: Rubrique littéraire

Tiens, à force de vous y voir, ça donne envie : je cherche un bon livre sur la guerre de sept ans. Attention, le béotien que je suis ne cherche pas la somme indépassable et technique mais plutôt un ouvrage facile à lire et qui offre un bon panorama d'ensemble, une première introduction, quoi. Vous auriez un conseil à me donner ?


There's only one truth about war : people die.

-Gen. Sheridan

Offline

 

#6 2009-03-22 21:13:16

The Guru
-
Registered: 2007-03-07
Posts: 739

Re: Rubrique littéraire

Oui. Soit le Frederick the Great, a military life de Duffy (centré sur le souverain héponyme, évidemment, mais sans complaisance), soit le très bon The Seven Years War in Europe de Szabo (perspective beaucoup plus globale, très complet... et férocement hostile à Frederick).
Pour un début je recommande plutôt le deuxième.



Heu... bien sûr, je présume que l'anglais ne te pose pas de problème...


"It is well that war is so terrible - lest we should grow too fond of it." General Lee.

Offline

 

#7 2009-03-22 23:31:59

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 932

Re: Rubrique littéraire

Pour le théâtre nord-américain de la guerre de 7 ans (le Canada était au coeur du conflit colonial franco-anglais; de là dire que c'était la principale motivation d'Albion durant ce conflit, il n'y a qu'un pas que je franchis allègrement; c'est en tout cas le principal gain de l'Angleterre à l'issue de ce conflit), je te recommande:
- Crucible of War de Fred Anderson: perso, c'est ce que j'ai lu de mieux dans la langue de l'envahisseur (en se plaçant dans la perspective des "Canadiens français", bien sûr!). C'est gros, mais complet, je pense. Et pas trop marqué "maudits français".
- Empires collide chez Osprey est plus fun, plus zoli à feuilleter, plus lisse aussi.
- en français, Le journal du Marquis de Montcalm (sous la direction de Robert Léger) est indépassable big_smile et fourmille de détails passionnants sur la stratégie et les contraintes de cet immense théâtre d'opérations. On est frappé par la compréhension qu'avait Montcalm de celles-ci, à deux nuances près: son manque de confiance dans deux de ses atouts majeurs, à savoir les indiens (largement acquis aux français) et les miliciens canadiens (experts de la "petite guerre" dans la "wilderness").
- En français aussi Et si New-York avait parlé français de Gilbert Forray (Economica)analyse les causes de l'échec français et montre qu'avec plus de volonté, l'Amérique française aurait pu concurrencer plus efficacement (sinon supplanter, par son poids démographique potentiel!) l'Amérique anglaise.


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#8 2009-03-25 07:47:44

Col. Rosenberger
Praelatus
Registered: 2008-10-27
Posts: 938

Re: Rubrique littéraire

Merci pour toutes ces infos.
J'ai envoyé mon amazone favorite me chercher le Szabo pour commencer tout en prenant bonne note des autres réfèrences.


There's only one truth about war : people die.

-Gen. Sheridan

Offline

 

#9 2009-07-20 23:42:55

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 932

Re: Rubrique littéraire

Si je peux me permettre une suggestion, Histoire et Collections vient de sortir un petit ouvrage richement illustré consacré aux petits soldats Airfix. C'est bien plus savoureux qu'une madeleine (fût-elle proustienne), croyez-moi...


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#10 2010-10-09 10:05:56

Vinci
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 273

Re: Rubrique littéraire

The Blitzkrieg Legend (the 1940 campaign in the West) - Karl-Heinz Frieser sortie en version anglaise en 2005
Un "must-read" sur la campagne a l'ouest en 1940. Ce livre passe plus loin que les descriptions habituelles des faits d'armes pour aller chercher les causes profondes de la victoire allemande cq défaite alliée avec quelques conclusions bien connues mais a coté qques nouvelles voir étonnantes. Passe en revue du stratégique mais reprend cq illustre avec des exemples ultra-détaillés. Absolument super!

Corto - tu pourrais amener ton Erwin Rommel au prochain Banquet pour que je puisse y jeter un coup d'oeuil - please


Die unmittelbare Folge davon ist, dass man die moeglichst groesste Zahl von Truppen auf den entscheidenden Punkt ins Gefecht bringen muesse. ... Dies ist der erste Grundsatz in der Strategie. - Von Clausewitz (1832)

Offline

 

#11 2011-03-15 08:43:14

Col. Rosenberger
Praelatus
Registered: 2008-10-27
Posts: 938

Re: Rubrique littéraire

OK.
Allongez-vous et répétez-moi ça calmement.


There's only one truth about war : people die.

-Gen. Sheridan

Offline

 

#12 2011-03-15 17:50:06

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 932

Re: Rubrique littéraire

OK.
Allongez-vous et répétez-moi ça calmement.

Moi, je trouve pourtant que le Post de Vinci est très clair lol


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#13 2011-03-15 18:06:52

Col. Rosenberger
Praelatus
Registered: 2008-10-27
Posts: 938

Re: Rubrique littéraire

Tiens oui, je répondais au post d'un bot qui a depuis repris la poudre d'escampette...


There's only one truth about war : people die.

-Gen. Sheridan

Offline

 

#14 2011-03-15 22:49:07

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 932

Re: Rubrique littéraire

Le bot a mis les bouts...


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#15 2011-04-28 17:36:39

Maudylori
Praetorianus
From: Bruxelles
Registered: 2009-06-11
Posts: 333

Re: Rubrique littéraire

Bonjour,

Est-ce que l'un d'entre vous a eu l'occasion de lire l'un des ouvrages The Civil War: A Narrative de Shelby Foot (3 tomes) ? Et si oui, est-ce que cela vaut le coup ?


“Your communication demanding surrender of my command I acknowledge receipt of, and would respectfully reply that we are prepared for the “needless effusion of blood” whenever it is agreeable to you.” 
— John Corse, October 5 1864

Offline

 

#16 2011-05-04 17:15:39

Kosmo
Praetorianus
From: Brussels
Registered: 2009-12-16
Posts: 164

Re: Rubrique littéraire

Maudylori wrote:

The Civil War: A Narrative de Shelby Foot (3 tomes)

Pas lu. Dans le DVD "The Civil War", on voit Shelby Foote en interview, avec un art consommé et une passion pour le sujet. Il est l'un des deux historiens conseillers pour ce fabuleux documentaire de Ken Burns.
Le bouquin de Foote est souvent évoqué sur BGG, et parfois longuement commenté... mais je n'ai pas de lien sous la main.

Offline

 

#17 2011-05-05 10:57:33

Maudylori
Praetorianus
From: Bruxelles
Registered: 2009-06-11
Posts: 333

Re: Rubrique littéraire

Merci bien Kosmo, je vais fouiller dans les entrailles de BGG smile


“Your communication demanding surrender of my command I acknowledge receipt of, and would respectfully reply that we are prepared for the “needless effusion of blood” whenever it is agreeable to you.” 
— John Corse, October 5 1864

Offline

 

#18 2011-05-06 15:49:40

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 932

Re: Rubrique littéraire

Et que penser de l'opus de Keegan qui vient de sortir?
Quelqu'un l'aurait-il déjà lu?


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#19 2011-09-01 13:33:16

Maudylori
Praetorianus
From: Bruxelles
Registered: 2009-06-11
Posts: 333

Re: Rubrique littéraire

Je n'ai pas lu le dernier de Keegan sur la guerre civile américaine. N'étant pas un grand expert, les livres de McPherson et B.Catton me suffisent pour l'instant.

Néanmoins, les commentaires de McPherson sur ce livre publié dans le New York Times me refroidissent un peu ... hmm
http://www.nytimes.com/2009/11/01/books … wanted=all
Après, peut être que la version française a corrigé ces erreurs factuelles.


“Your communication demanding surrender of my command I acknowledge receipt of, and would respectfully reply that we are prepared for the “needless effusion of blood” whenever it is agreeable to you.” 
— John Corse, October 5 1864

Offline

 

#20 2011-09-16 04:43:59

Laurent
Praetorianus
Registered: 2011-09-16
Posts: 31

Re: Rubrique littéraire

Valuable information and excellent design you got here! I would like to thank you for sharing your thoughts and time into the stuff you post!! Thumbs up

world war alliance codes

Last edited by Jesse Marcel (2011-09-25 03:15:55)


Si vis pacem para bellum

Offline

 

#21 2012-01-24 15:41:48

Maudylori
Praetorianus
From: Bruxelles
Registered: 2009-06-11
Posts: 333

Re: Rubrique littéraire

Maudylori wrote:

Je n'ai pas lu le dernier de Keegan sur la guerre civile américaine. N'étant pas un grand expert, les livres de McPherson et B.Catton me suffisent pour l'instant.

Néanmoins, les commentaires de McPherson sur ce livre publié dans le New York Times me refroidissent un peu ... hmm
http://www.nytimes.com/2009/11/01/books … wanted=all
Après, peut être que la version française a corrigé ces erreurs factuelles.

Pour infos, Stéphane Mantoux du blog Historicoblog a vérifier l'édition française et les erreurs factuelles ne sont pas corrigées hmm
Cf. http://historicoblog3.blogspot.com/2011 … -pour.html


“Your communication demanding surrender of my command I acknowledge receipt of, and would respectfully reply that we are prepared for the “needless effusion of blood” whenever it is agreeable to you.” 
— John Corse, October 5 1864

Offline

 

Board footer

Powered by PunBB
Designed by Applejuice Overdose
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson