Le Banquet des Généraux

Welcome to our discussion forum!

You are not logged in.

#26 2009-02-17 13:58:47

The Guru
-
Registered: 2007-03-07
Posts: 739

Re: Clash of Monarchs

Bon. Comme je l'ai dit, je ne te donnais pas tort sur le fond.
Un petit -2 à l'attaquant étancherait-il ta soif de rigueur et de justice?


"It is well that war is so terrible - lest we should grow too fond of it." General Lee.

Offline

 

#27 2009-02-18 21:48:19

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 932

Re: Clash of Monarchs

J'ai trouvé ces considérations fort intéressantes sur l'ordre oblique sur le forum de "L'estaffette" (les copains de Frédéric Bey):

Au XVIIIe, la puissance de feu a définitivement supplanté la capacité de combat à l'arme blanche de l'infanterie. Les dernières lances disparaissent des équipements d’infanterie au début du siècle (au début de la guerre de succession d’Espagne). Il est dorénavant possible d'arrêter une charge de cavalerie ou un assaut d'infanterie par un feu nourri et bien réglé.
Les formations de batailles se modifient donc pour optimiser la puissance de feu (profondeurs des lignes, système de feu rotatif ou par vagues etc.) consacrant la formation en ligne qui permet d'offrir un front de feu ininterrompu. Ce front est supporté par des lignes parallèles (2 ou 3 en général) qui peuvent renforcer ou remplacer une partie de ligne de front si celle-ci souffre trop ou bien appuyer celle-ci lors d'attaques de positions ou d'unités adverses.

Les armées du XVIIIe sont composées majoritairement de recrus des basses couches sociales (paysans) qui reçoivent généralement une formation sommaire (d'ailleurs souvent négligée en temps de paix). Certains resteront mercenaires tant que les guerres durent. Ils s'aguerrissent au fur et à mesure des campagnes mais ne sont pas fanatiques ou patriotes à outrance. Ils font simplement soldat comme métier ou plus ou moins contraints et forcés... Les formations d’élite et/ou formées de nobles sont l’exception mais ne sont pas eux non plus très friands d'entrainements à la manœuvre. Bref tout cela pour dire que l'entrainement et le déploiement de dizaines de milliers de soldats en formation en ligne n'est pas si simple et quand ils sont finalement en place on préfère ne pas les bouger sans arrêt.
De là arrive le concept d'ordre oblique…

Le but de la manœuvre est d'éviter d'avancer de front sur la ligne de feu ennemie et d’arriver en biais afin de pouvoir faire pleinement feu sur celui ci alors qu’il ne peut tirer qu’avec une partie seulement de ses troupes.
C'est une manœuvre d'ouverture on pourrait dire car par la suite les troupes attaquées ainsi se réalignent face a ce nouvel angle d'attaque mais cela cause des désordres et pertes de temps, réduisant d'autant la capacité de feu.

Le concept est simple et efficace, la difficulté est dans sa mise en œuvre. En effet, seuls les troupes de Frederick ont été capables de la mettre en œuvre sur des champs de batailles. Il requière vitesse, précision et organisation dans la manœuvre. Les troupes doivent marcher rapidement pour se placer en oblique et être capable de pivoter promptement face au nouvel angle d'attaque afin d' être prêts et organisés proprement en une ligne de tir quasi instantanément. On parle d'une manœuvre avec plusieurs milliers d'homme ici et il faut être plus rapide à la manœuvre que son adversaire sinon c'est la catastrophe.
A cette époque, seuls les prussiens et leur entrainement très poussé a la marche et la manœuvre en formations étaient capables de réaliser cela sur le champ de bataille et juste sous le nez de l'ennemie...


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#28 2009-02-25 21:20:24

The Guru
-
Registered: 2007-03-07
Posts: 739

Re: Clash of Monarchs

Je ne sais pas vous mais moi je ne trouve pas dans mes lectures trace de l'ascendant prussien en matière de troupes légères que le jeu professe. A vrai dire, c'est bien tout le contraire qui s'en dégage...
Des avis éclairés pour m'extraire de mon trouble?


"It is well that war is so terrible - lest we should grow too fond of it." General Lee.

Offline

 

#29 2009-03-08 21:02:14

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 932

Re: Clash of Monarchs

En effet, Guru... Daniel Marston écrit dans "The Seven year's War" big_smile paru chez OSPREY (pp. 20-21): "... The major failing of Frederick and his army was their inability to deal with the Austrian light troops, the Grenzer. Frederick failed to recognize the value of light troops, and thus the Austrians were able to wreak havoc among the Prussian troops, reconnoitering their positions and causing damage in hilly and wooded terrain. Frederick did create units called Frei-Corps, whose role was to deal with the Austrian light troops. However, since they were never properly trained or disciplined for this role (being made of prisoners of war and deserters), the Frei-Corps units confined their activities to plunder and pillage in most areas. The regular troops had only contempt for them, and they eventually became cannon fodder for the regular line infantry...".

Donc, une nuisance, mais certainement pas une force d'élite wink.


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#30 2009-03-09 20:13:57

The Guru
-
Registered: 2007-03-07
Posts: 739

Re: Clash of Monarchs

Bon bin, voir sur Consimworld la réponse... laconique... à ma question sur le sujet.


"It is well that war is so terrible - lest we should grow too fond of it." General Lee.

Offline

 

#31 2009-03-11 15:21:56

Tom
Praelatus
Registered: 2007-03-21
Posts: 68

Re: Clash of Monarchs

Ben pas si laconique que ça je trouve. C'est plutôt qu'il répond à côté de la plaque... smile
Il aurait été visiblement utile que tu précises que tu parles du "kleiner Krieg", car il donne des exemples de comportements lors des batailles ce qui n'est pas le propos.

Last edited by Tom (2009-03-11 15:22:25)


"The object of war is not to die for your country, but to make the other bastard to die for his."
George S. Patton

Offline

 

#32 2009-03-12 22:58:04

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 932

Re: Clash of Monarchs

Si je lis bien Bob Kalinowski:

Read Duffy's Army of Frederick the Great, 2nd edition, and Instrument of War chapters on both sides' Light troops. Duffy's second edition goes to great pains to reassess the Prus Lt unit performance, quoting an Aus general (Hadik?) that they had turned Bohemia and Moravia into supply deserts by end of 1757, and that they were superior to the Aus Lt at that point. Duffy cites major Lt raids into the Empire, Moravia, et al, that were never matched by the Aus. Tactically, Instrument of War cites that Croats/Hus were poorly employed and overworked (note their complete lack of effect at, say, Leuthen, vs Prus movements). Another Aus general comment in there says that due to Prus practice of attaching regular inf companies to the Lts when they were operating in the same vicinity, Prus Lt invariably shot up the Croats a lot worse in each encounter.

Bon, il a l'air de dire qu'ils se débrouillaient question pillage les pruscos légers...
Il dit après:

if it's Marston vs Duffy, I'll take Duffy.

C'est de la bataille de chapelles, les amis! Sniff pour mon cher Marston sad qui a tout de même consacré sa thèse au 60th Regt North American qui a combattu au Canada tongue! Alors entre lui et l'homme de l'Atlandide (Duffy, Patrick je suppose), j'ai choisi big_smile


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#33 2009-03-16 12:37:15

Tom
Praelatus
Registered: 2007-03-21
Posts: 68

Re: Clash of Monarchs

Ok pour égaliser, mais de là à dépasser les Autrichiens...

J'ai les bouquins (Duffy) qu'il cite, je vous fais un topo pour la prochaine scéance. smile

Last edited by Tom (2009-03-16 12:37:36)


"The object of war is not to die for your country, but to make the other bastard to die for his."
George S. Patton

Offline

 

#34 2009-03-22 14:37:08

The Guru
-
Registered: 2007-03-07
Posts: 739

Re: Clash of Monarchs

Bon, je propose à Thomas de plancher sur la table de combat qui lui tient tant à coeur et de nous finaliser une proposition. Je m'attelerai à quelques retouches périphériques.


"It is well that war is so terrible - lest we should grow too fond of it." General Lee.

Offline

 

#35 2009-03-22 23:10:55

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 932

Re: Clash of Monarchs

Cher Guru, tu as une véritable âme de manager, compétences à l'appui wink


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

#36 2009-03-23 17:21:48

Tom
Praelatus
Registered: 2007-03-21
Posts: 68

Re: Clash of Monarchs

Je propose qu'on fasse l'inventaire exaustif de ce qui doit être corrigé, qu'on prépare chacun une partie des modifs, puis qu'on se voit un soir chez l'un ou l'autre (moi par exemple) pour debriefer...

Qu'en pensez-vous ?


"The object of war is not to die for your country, but to make the other bastard to die for his."
George S. Patton

Offline

 

#37 2009-03-23 21:45:25

The Guru
-
Registered: 2007-03-07
Posts: 739

Re: Clash of Monarchs

Qu'en pensez-vous ?

Que du bien.


"It is well that war is so terrible - lest we should grow too fond of it." General Lee.

Offline

 

#38 2009-03-24 10:50:29

Tom
Praelatus
Registered: 2007-03-21
Posts: 68

Re: Clash of Monarchs

Premières avances envoyées par mail wink

Quel jour vous irait ? Jeudi soir ?

Last edited by Tom (2009-03-24 10:51:57)


"The object of war is not to die for your country, but to make the other bastard to die for his."
George S. Patton

Offline

 

#39 2009-05-02 22:09:41

Corto
Praelatus
Registered: 2007-03-15
Posts: 932

Re: Clash of Monarchs

Dans le VV 86 de ce mois, un intéressant reportage a trait à la visite de "Fort Carillon" (aujourd'hui aux USA), siège de la plus belle victoire de Montcalm en Amérique du Nord (en 1758, à 1 contre 3, Montcalm stoppe une offensive britannique visant Montréal - Cet échec déterminera la stratégie de Wolfe en 1759).
Les photos (superbes!) se trouvent sur: http://citeenjeux.blogspot.com/
C'est quand même chouette internet...


"Soldats du 5e de ligne, reconnaissez-moi! S'il en est un qui veuille tuer son général, son empereur, il le peut: me voilà!" (7 mars 1815).

Offline

 

Board footer

Powered by PunBB
Designed by Applejuice Overdose
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson